CREATION- "Emile et Angèle"

Auteurs : Françoise Pillet et Joël Da Silva

mise en scène : Bertrand Fournier

Résumé de l'histoire

Angèle, onze ans, parisienne. Émile, même âge, québécois. D’un exercice imposé par des maîtresses inspirées, ces deux-là créent une drôle de correspondance. L’océan qui les sépare n’endigue pas leur flot d’écrits. Tout y passe : de la lettre au fax jusqu’aux courriels.

De cette relation épistolaire que la modernité rend immédiate, surgiront mille jeux et une découverte sensible de leurs univers réciproques.

Origine du projet d'écriture

Un jour de juin 2000, nous nous retrouvons, Françoise et moi, dans un café. Je lui propose un projet d’écriture qui prendrait en compte notre emploi du temps et nos situations géographiques respectives : une relation épistolaire fictive.  A la fin de l’été, je reçois une lettre d’Angèle Perduro, une écolière parisienne correspondante attitrée d’un écolier québécois... Un mois plus tard, Emile D.Godbout-Dodd, surnommé God, lui répondra. Ecrire à deux, ça répond à un désir que j’avais d’écrire autrement, d’élargir ma plume, de la secouer.  Varier les genres, les positions, les situations d’écriture.  Aller voir ailleurs si je n’y serais pas aussi. Un désir de sortir de mon sillon dans l’espoir d’en creuser un nouveau. Ecrire à deux, c’est écrire face à l’autre. Un autre qui devient témoin, miroir placide ou déformant, spectateur analytique et généreux de mes saillies, de mes niaiseries, de mes pannes, de mes errements. Ecrire à deux c’est avoir envie de surprendre, de toucher, voire d’épater l’autre ; c’est être perméable à sa façon de sentir les choses, subir son influence, se rebiffer, revenir chez soi.
Ecrire à deux, cela m’apprend non comment écrire, mais comment j’écris.  Joël da Silva

Que puis-je ajouter? Qu’en ce mois de novembre 2001 les enfants Angèle et Emile ont fait connaissance. Leurs personnalités se sont affirmées, affinées, leurs rapports sont devenus complexes, riches de leurs petits bonheurs racontés, mais aussi de leurs disputes épistolaires. Les scories anecdotiques des premières lettres, écrites instinctivement sans autocensure, s’effacent pour donner une place au sensible. des phrases restent en suspens, ouvrant des pistes multiples.
Moins bavardes, les lettres retravaillées deviennent plus intimes, plus fortes, plus théâtrales. Tout en gardant l’évocation de certaines différences entre les deux pays, l’exotisme disparaît, la chasse aux clichés est ouverte.
Et, à travers leur écriture et leurs personnages, les auteurs se sont rencontrés, étonnés d’avoir fait connaissance à leur insu. 
Françoise Pillet

Avec : Sandrine Monceau, Denis Monjanel

Scénographie : Blandine Vieillot 

Musique : Denis Monjanel

Création Lumières : Julien Guenoux

Création sonore : Jean-Philippe Borgogno

Illustration et Animation: Mélanie Prunier

chargée de diffusion et de production : Satya Gréau

(®photo T'Atrium)

Sortie de Création: 

  • Le 26 novembre 2021- Création au Reflet de Saint-Berthevin (53). Représentations les 26 et 27 (à préciser) 

  • 2-3 décembre 2021: 3"e saison de l'Ernée (53) 


2022: 

  • Les 11 et 12 janvier au Théâtre de Laval- scène conventionnée (53)

  • Tournée Fal 53 : à Evron le 1er février et le 3 février sur la Com de com du Mont Des Avaloirs 

  • Le 11 ou 18 mars, Pays de Meslay-Grez (53) 

  • Les 30 et 31 mars au Kiosque à Mayenne (53) 

  • Les 5 et 6 avril au Quatrain, à Haute-Goulaine (44)

  • Le 8 avril, 2 représentations scolaires au Préambule à Ligné (44) 

  • Les 28 et 29 avril, au Pays de Craon (53)


Tournée en cours de construction: Festival des Nuits de la Mayenne été 2022,  etc... 

Revue de presse

(®photo T'Atrium)

fiche technique